Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Évaluation en population guadeloupéenne du contrôle de l'hypertension artérielle et de sa prévalence en milieu précaire : l'URPS finance PHAPPG-2

Le collège des médecins généralistes de l'URPS participe et finance l'étude PHAPPG-2.

Cette Étude épidémiologique observationnelle transversale réalisée en partenariat avec l'Agrexam et le département de médecine générale de la faculté de médecine, a pour objectif d'estimer la prévalence et le contrôle de l’HTA en population guadeloupéenne recourant aux centres d’examens de santé Agrexam.

 

En Guadeloupe, on peut à la fois observer des indicateurs de pauvreté à des niveaux élevés et une mortalité précoce d’origine cardiovasculaire importante.

La lutte contre les inégalités sociales de santé est un objectif présenté comme prioritaire dans le récent projet de loi santé.Ces inégalités sont largement démontrées en ce qui concerne l’hypertension artérielle. La dernière évaluation de la prévalence et du contrôle de l’HTA spécifiquement réalisée en population précaire des Antilles françaises a été menée en 2003 (étude PHAPPG). On ignore si l’HTA est depuis mieux contrôlée, et dans quelle mesure les inégalités sociales qui y ont trait ont pu s’atténuer.

Les résultats de PHAPPG-2 qui seront publiés au cours du deuxième trimestre 2015, permettront d’évaluer l’évolution de la prévalence et du contrôle de l’HTA en population précaire guadeloupéenne au cours des dix dernières années et d'argumenter un meilleur accompagnement des sujets les plus à risque.